Femme-Enfant-GROSAME

Soutenir l’investissement parental : entre éducation, intervention et prévention.

Le module intitulé « Les ateliers de compétences parentales » s’inspire du programme de Renforcement des compétences parentales et infantile créé au Québec, en 1997-98, pour la communauté haïtienne. Il vise à prévenir la violence et la dysharmonie familiale en améliorant les pratiques parentales. Le programme  comprend cinq rencontres de groupe (12 à 20 participants) avec possibilité d’un suivi  individualisé à la suite de la participation aux ateliers. Lors de la première rencontre, les conséquences négatives, à court  et à moyen terme, de la correction physique sur le développement de l’enfant, sur les plans physique et psychologique, sont examinées. À la deuxième rencontre, il y a identification des méthodes alternatives aux corrections physiques dans l’exercice de l’autorité parentale. À la troisième rencontre, il y a retour sur l’application par les parents de méthodes disciplinaires autres que les corrections physiques. On clarifie l’essence même de la relation d’aide et de la résolution de conflits en insistant sur les attitudes à développer, et sur les qualités à cultiver pour remplir autrement ses rôles parentaux. À la quatrième rencontre, on analyse et on conçoit du matériel d’intervention avec les parents en fonction de leurs propres difficultés à exercer leur autorité parentale sans violence, et de la nécessité de les résoudre comme chef de famille. Lors de la cinquième rencontre, on remet aux participants des groupes un certificat-meritas. Les participants en profitent pour témoigner de leur démarche, et de l’utilité de la formation. Après avoir complété le programme, les parents peuvent fréquenter un groupe d’entraide afin de consolider les acquis.

Durant l’expérimentation du projet, les intervenantes du programme Nouvelles familles ont décidé d’offrir, en plus des visites à domicile, des rencontres de groupe qui s’inspirent du module Les ateliers des compétences parentales. L’objectif est d’améliorer leurs méthodes éducatives et leur lien d’attachement avec l’enfant. Trois rencontres de groupe ont habituellement lieu.